Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 décembre 2014 7 21 /12 /décembre /2014 10:53

J'ai longtemps hésité à  publier sur mon blog les paroles que j'ai écrites en mai 2013.  A travers ce texte je rends hommage aux mères qui se dévouent, se sacrifient pour leurs enfants, même quand ils deviennent grands. Bonnes fêtes de fin d'année à tous et plein de belles choses pour 2015.   Nicolas.           

 

  

 

                   A m'en fendre le cœur

 

 

Tant de fois j'ai écouté des promesses/ Mais de guerre lasse tu te noyais dans l'ivresse./ Tant de fois je t'ai consolé/ Mais moi qui me consolait ?/ J'ai passé ma vie à me sacrifier/ A sursauter la nuit dès que le téléphone sonnait/ Toutes mes peurs se ravivaient/ Je me faisais un sang d'encre pendant des heures/ A m'en fendre le cœur, à m'en fendre le cœur.

 


Refrain

L'amour d'une mère pour ses enfants/ Est tellement grand/ L'amour d'une mère pour ses enfants/ Ressemble à un chemin de croix/ A s'en fendre le cœur, à s'en fendre le cœur.

 


J'attendais pour toi un électrochoc/ Chassant une vie de bric et de broc/ Une vie, un foyer stables/ Pas vissés sur un siège éjectable/ Un métier qui te comblerait/ Et cet alcool que tu damnerais/ Mais tu vis suspendu à un fil/ Je me trouve démunie pour te guider dans cette quête d'exil/ A m'en fendre le cœur, à m'en fendre le cœur.

 


Refrain

 

Rien ne remplace l'amour d'une mère pour ses enfants/ L'amour d'une mère pour ses enfants est tellement grand/ Que certains peuvent ne pas le comprendre/ Semblable à un chemin de croix/ Mais tous ces sacrifices, je les referai à chaque fois/ Je voudrais simplement te voir enfin heureux/ Que tu trouves la paix loin du feu/ Promets-moi de ne pas partir avant moi/ Je ne m'en remettrai pas.

 


Refrain

 

Je n'excuse pas tes méfaits/ Mais je suis toujours prête à te pardonner/ J'entends ton mal-être/ Je m'efforce de le faire disparaître/ J'ai tant imaginé des lendemains qui chantent/ Mais cette réalité inquiétante fréquente/ Aura-t-elle raison de mes idéaux ?/ A m'en fendre le cœur, à m'en fendre le cœur.

 

Refrain

 

Au-dessus de nos têtes, une épée de Damoclès/ Pourvu que tout ça cesse/ A toi de mener ta vie, d'en trouver la grâce/ Personne ne peut le faire à ta place/ A toi de donner un sens à cette existence/ De faire taire les souffrances de ton enfance/ Promets-moi de ne pas partir avant moi/ Je ne m'en remettrai pas/ Je ne m'en remettrai pas.

 

Refrain

 

L'affaire                            

 

Partager cet article

Repost 0
Published by dundee
commenter cet article

commentaires