Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 juillet 2017 1 17 /07 /juillet /2017 09:49

Tout a déjà été écrit sur Roger Federer, j'ai simplement envie de lui rendre hommage. Comme la plupart des observateurs, j'admettais que le Suisse verrait son compteur en Grand Chelem bloquer à 17 titres, ce qui évidemment aurait déjà été phénoménal. Après le sacre à Wimbledon en 2012, j'espérais  pourtant le voir glaner encore un ou deux majeurs. A trois reprises, Djokovic en avait décidé autrement. L'an dernier, sa longue convalescence m'avait fait craindre le pire, pourquoi s'obstiner alors à revenir? Partir maintenant n'aurait rien eu de déshonorant. Mais Roger Federer est à part, en 2017, il accomplit l'un des retours au sommet les plus renversants de l'histoire du sport ( bien sûr il était encore parmi les meilleurs sur ces cinq dernières années mais il n'était plus décisif dans les grands rendez-vous qui façonnent une légende). Bien sûr, on rétorquera qu'il a profité de circonstances favorables : Murray et surtout Djokovic vivent une saison très difficile, mais qu'aurait-on dit s'il n'avait pas saisi toutes ces opportunités?  Et dominer Nishikori, Wawrinka, et un Nadal retrouvé en Australie, à chaque fois en cinq sets n'avait rien d'une sinécure. Cinq titres déjà, en seulement sept tournois, un Wimbledon survolé, aucun set concédé durant l'épreuve, un huitième sacre (record) en Grande-Bretagne, une 19 ème couronne en Grand Chelem, les chiffres aussi vertigineux soient-ils ne suffisent à le résumer.

 

Désormais, le Suisse est plus que jamais maître de son corps, de son jeu, de son calendrier . Lui seul connait ses limites.   Je trouve que s'il arrêtait sa carrière à la fin de la saison ce serait une sortie rêvée mais il n'en fera rien bien entendu. Il ne court plus après la gloire, l'argent, il n'a plus rien à prouver depuis longtemps. Il aime simplement  jouer et cette envie est plus forte que tout. Il serait évidemment de bon ton que la relève prenne enfin le pouvoir, que la jeunesse renverse tout sur son passage ( Nadal et Federer de retour au sommet ce n'est pas anodin). Hélas pour elle, elle rongera son frein encore un peu ( Djokovic et Murray auront peut-être eux aussi leur mot à dire en 2018). Je ne sais pas combien de temps le renouveau du Suisse perdurera, il faut juste en profiter, savourer, rendre hommage à un champion qui a su se remettre en question, faire évoluer son tennis. Selon Paul Valéry, " Le talent sans génie est peu de chose. Le génie sans talent n'est rien." Roger Federer, lui, possède les deux.

Partager cet article

Repost 0
Published by dundee
commenter cet article

commentaires