Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 avril 2015 6 18 /04 /avril /2015 23:12

L'exposition au musée du quai Branly sur l'histoire des tatouages est bien réalisée, attractive, pédagogique, aux ressources pertinentes. Ce qui est frappant c'est le changement culturel à l'égard du tatouage : d'un marqueur transgressif adopté par les marginaux à un phénomène à présent démocratisé (1 Français sur 10 tatoué, 1 Américain sur 5 aux Etats-Unis selon les chiffres de l'exposition), qui peut parfois perdre de son caractère identitaire. Ce serait quand même ironique de qualifier désormais de rebelles ceux qui ne sont pas adeptes du tatouage.

Non, ce qui compte c'est la beauté du dessin, réussir à faire de son corps une œuvre d'art personnelle et symbolique, discrète, modeste ou tape à l'oeil. Attention quand même à ne pas tomber dans le n'importe quoi en gravant de manière impulsive des prénoms d'amoureux(ses) que l'on regrette parfois ensuite et qu'il faut alors rayer, modifier, rectifier comme on peut, ou accepter définitivement, comme le rappelle subtilement la création Tattoo Artist de Norman Rockwell. Le corps possédant alors une mémoire visuelle que la raison voudrait pourtant tant oublier.

Pour moi, le tatouage n'est pas encore à l'ordre du jour.

Partager cet article

Repost 0
Published by dundee
commenter cet article

commentaires