Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 avril 2015 2 21 /04 /avril /2015 11:37

La première saison avait été une vraie claque pour moi. Eu égard au degré de très grande qualité atteint, avec une fin satisfaisante, la perspective d'une autre saison m'inquiétait. J'ai aimé cette deuxième saison (j'écris deuxième et pas seconde car l'annonce d'une troisième saison a été officialisée) mais je ne l'ai pas adorée comme se devancière. Elle a des côtés attachants mais aussi des faiblesses manifestes. Je vais en énumérer les plus et les moins.

Les plus : Le duo de policiers toujours aussi charismatique avec leurs failles et cette dévotion pour découvrir la vérité. Le procès qui est bien orchestré, avec sa tenson, ses moments d'émotions et la confrontation magnifique entre les deux avocates ( Charlotte Rampling et Marianne Jean-Baptiste sont excellentes), le personnage de Beth Latimer entre force et fragilité, entre colère et pardon à l'égard d'Ellie Miller. J'ai aussi apprécié comment les conséquences du procès sur le fils de Joe et Ellie ont été dépeintes. Pour moi la plus belle scène de la saison est le moment où Ellie, retrouvant son autorité parentale après avoir erré comme un fantôme, sermonne enfin son fils au tribunal et reprend en main sa famille.

La beauté des paysages, la musique discrète et subtile font toujours de l'effet. La notion de communauté, dont la cohésion est mise à mal mais qui doit malgré tout se reconstruire, est bien abordée. Il reste aussi la grande place accordée à l'affaire Sandbrook qui éclaire mieux le traumatisme subi par Alec et laisse entrevoir le possible apaisement du héros.

Les moins :

Il y a eu quelques incohérences scénaristiques cette saison, une tendance à tomber dans le mélodrame, à surligner les évènements. Tout ça a manqué de dosage, de rigueur. Si les avocates sont percutantes, les affres de leurs vies privées ne m'ont pas emballé, j'ai trouvé que la barque était trop chargée émotionnellement. Ce procédé servira peut-être d'amorce à la saison 3 mais pour l'heure je n'avais pas envie de découvrir les vies personnelles de ces deux femmes. Comme si ça faisait diversion par rapport aux enjeux de la saison 2. C'est à la communauté de Broadchurch que je me suis attachée, c'est le poids du procès sur celle-ci qui m'intéressait. Par ailleurs si le procès est passionnant à suivre, il a parfois suscité du scepticisme chez moi, en pointant très souvent l'irrégularité des procédés utilisés par Alec et Ellie lors de l'enquête, les faisant alors passer pour de véritables incompétents. Ce qui me semble peu pertinent et infondé. Qu'ils aient toujours des failles les rend humains et attachants mais leurs faiblesses sont trop accentuées à mon goût.

Il y a aussi le personnage de Lee Ashworth qui aurait mérité un meilleur traitement. Il reste en surface, assez caricatural, archétype du rebelle taiseux et séducteur, son caractère menaçant est trop appuyé.

J'espère que la saison 3 sera plus solide, qu'il n'y aura pas un sentiment de redite, piège dans lequel la saison 2 est parfois tombée. Broadchurch a un tel potentiel et savoir-faire pour encore me surprendre. J'ai envie de poursuivre l'aventure et de me replonger dans un univers à la fois dépaysant et en même temps aux tonalités familières.

Partager cet article

Repost 0
Published by dundee
commenter cet article

commentaires